Fiabilité métrologique des compteurs communicants : En France, pas de doute sur Linky

Pour répondre à l’étude néerlandaise, dont nous nous sommes fait l’écho dans ces pages, sur le manque de fiabilité des compteurs communicants déployés aux Pays-Bas, Enedis et les constructeurs de compteurs Linky, utilisés en France, ont publié un communiqué de presse : “Les constructeurs de compteurs communicants de type Linky confirment la fiabilité métrologique des compteurs communicants actuellement déployés sur le territoire français”  expliquant que ceux-ci ne sont en aucun cas concernés par cette étude, car ils ne fonctionnent pas avec les systèmes incriminés.

Les fabricants (Sagemcom, Itron, Landis+Gyr, Ziv, Cahors et Elster) expliquent en effet que l’étude néerlandaise met en cause l’effet Hall et l’effet Rogowski pour le comptage des données de consommation électrique, or Linky n’utilise aucun de ces systèmes et fonctionne selon deux principes différents : “Les constructeurs Sagemcom, Itron, ZIV et Elster développent des compteurs Linky qui n’utilisent pas de capteurs à effet Hall ou Rogowski pour l’acquisition métrologique, car ils reposent sur une mesure réalisée via un « shunt » (résistance de faible valeur) pour les compteurs monophasés et/ou un transformateur de courant pour les compteurs triphasés. Le constructeur Landis+Gyr utilise une méthode différente de mesure basée sur une solution Embedded Coil qui garantit l’ensemble des exigences légales métrologiques pour toutes les conditions représentatives du terrain.”

Fiabilité métrologique des compteurs communicants : En France, pas de doute sur Linky

Pour répondre à l’étude néerlandaise, dont nous nous sommes fait l’écho dans ces pages, sur le manque de fiabilité des compteurs communicants déployés aux Pays-Bas, Enedis et les constructeurs de compteurs Linky, utilisés en France, ont publié un communiqué de presse : “Les constructeurs de compteurs communicants de type Linky confirment la fiabilité métrologique des compteurs communicants actuellement déployés sur le territoire français”  expliquant que ceux-ci ne sont en aucun cas concernés par cette étude, car ils ne fonctionnent pas avec les systèmes incriminés.

Les fabricants (Sagemcom, Itron, Landis+Gyr, Ziv, Cahors et Elster) expliquent en effet que l’étude néerlandaise met en cause l’effet Hall et l’effet Rogowski pour le comptage des données de consommation électrique, or Linky n’utilise aucun de ces systèmes et fonctionne selon deux principes différents : “Les constructeurs Sagemcom, Itron, ZIV et Elster développent des compteurs Linky qui n’utilisent pas de capteurs à effet Hall ou Rogowski pour l’acquisition métrologique, car ils reposent sur une mesure réalisée via un « shunt » (résistance de faible valeur) pour les compteurs monophasés et/ou un transformateur de courant pour les compteurs triphasés. Le constructeur Landis+Gyr utilise une méthode différente de mesure basée sur une solution Embedded Coil qui garantit l’ensemble des exigences légales métrologiques pour toutes les conditions représentatives du terrain.”