Total

Total achète Direct Energie

Après avoir avalé en 2016 le distributeur d’électricité et de gaz belge Lampiris, le groupe Total a annoncé avoir signé un accord pour acquérir 74,33 % du premier fournisseur alternatif en France, Direct Energie. Il déboursera pour cela 1,4 milliard d’euros. Le Conseil d’administration de Direct Energie a approuvé à l’unanimité cette opération. Total se…

CNIL et données personnelles

Données personnelles : mise en demeure de la CNIL à Direct Energie

La CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) a publié le 27 mars une mise en demeure à l’encontre de Direct Energie pour une absence de consentement éclairé des clients, concernant les données personnelles issues du compteur communicant Linky. L’opérateur avait demandé au gestionnaire de réseau, Enedis, de lui transmettre les données de consommation…

GDF Suez condamné à fournir son fichier historique à ses concurrents

Saisie par Direct Energie, l’Autorité de la Concurrence vient de condamner GDF Suez à rendre accessible à ses concurrents, les fournisseurs d’énergie alternatifs, une partie des données de son fichier clients aux tarifs réglementés du gaz (TRV : tarifs réglementés de vente). Cette décision est imposée en urgence et à titre conservatoire, et devra être suivie d’effet avant le 15 décembre 2014. Rappelons que l’UFC Que Choisir a elle aussi saisi l’autorité en raison de l’utilisation par GDF Suez de son fichier des clients gaz au tarif réglementé pour leur vendre de l’électricité à prix de marché.

L’Autorité de la Concurrence souligne dans sa décision que, plus de 7 ans après l’ouverture totale du marché de l’énergie, le développement des fournisseurs alternatifs est extrêmement limité (5 % pour les particuliers, 13 % pour les entreprises à la fin 2013), alors que les nouveaux entrants peuvent proposer des tarifs de gaz très compétitifs (jusqu’à 15 % de moins que les tarifs réglementés).

Or, GDF Suez, en tant que fournisseur historique (son ancien statut de monopole), dispose du seul fichier clients aux tarifs réglementés, dont, selon Direct Energie, il se sert pour démarcher les clients et leur proposer des offres de marché, en gaz comme en électricité. Le fournisseur alternatif dénonce également “une pratique de confusion dans la commercialisation des offres aux TRV et offres de marché, une pratique de couplage abusif dans ses offres duales gaz et électricité et une pratique de dénigrement des concurrents.”

L’Autorité de la Concurrence note que “Au stade actuel de l’instruction, GDF Suez est susceptible d’avoir abusé de  sa position dominante sur le marché du gaz en utilisant l’infrastructure dédiée aux TRV (fichier client, site internet, plateforme clientèle…), qui relève d’une activité de service public, pour commercialiser des offres de marché de gaz et d’électricité, activité concurrentielle.” En effet, seul ce fichier répertorie tous les clients gaz et leur consommation, ce qui empêche les concurrents de leur proposer les offres les plus adaptées à leur profil. “Or, d’après la CRE,  depuis 2013, GDF Suez a très nettement intensifié la commercialisation de ses offres de marché de gaz auprès de ses clients en offres TRV, notamment en utilisant les moyens commerciaux évoqués ci-dessus. Des documents au dossier montrent que cette tactique de conversion rapide des clients des TRV aux offres de marché fait partie de la stratégie commerciale de l’entreprise pour les prochaines années” relève l’autorité.