Clim4 Energy

Des données climatiques pour l’industrie de l’énergie

Le secteur de l’énergie est impacté par la météorologie et le climat. Le projet Clim4Energy, coordonné par la CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), fournit des données climatiques ciblées sur les problématiques du secteur de l’énergie, mises à la disposition des industriels pour les aider à définir leurs stratégies d’investissement et d’exploitation.…

Un état de sûreté nucléaire satisfaisant en France selon l’ASN

L’Autorité de Sûreté Nucléaire a présenté le 15 avril son rapport sur l’état de la sûreté nucléaire et de radioprotection en France en 2013, et fait le point sur les priorités stratégiques de 2014. Si l’état est jugé globalement satisfaisant, le document pointe cependant des secteurs à améliorer.

L’année 2013 s’est située dans la lignée des précédentes, avec un nombre d’incidents déclarés stable et une situation actuelle globalement satisfaisante. Mais, l’ASN constate, comme l’année précédente un accroissement significatif de la durée des arrêts pour maintenance des réacteurs d’EDF, qui doit faire l’objet d’une action prioritaire de l’énergéticien, de même que la rigueur des opérations d’exploitation au quotidien qui reste à améliorer. Elle note de plus de nombreux écarts en matière de protection de l’environnement sur l’ensemble des centrales. Si  certains sites se détachent positivement, soir en sûreté nucléaire, soit en radioprotection, soit encore en protection de l’environnement, d’autres par contre restent en retrait sur un ou plusieurs plans.

Pour les installations du Groupe AREVA, les efforts doivent être poursuivis pour la reprise et le conditionnement des déchets anciens de La Hague, et une amélioration des performances en matière de sûreté nucléaire fera l’objet d’un contrôle de l’ASN pour le site de fabrication de combustible de Romans-sur-Isère.

S’agissant du CEA, la démarche de “grands engagements” engagée depuis 4 ans doit être poursuivie et renforcée et tout retard justifié. L’Autorité se montrera d’autre part attachée au respect des calendriers pour les installations concernées par un arrêt proche et restera vigilante sur les réexamens de sûreté que le CEA doit réaliser de façon exhaustive, afin que l’ASN puisse travailler dans des conditions satisfaisantes.

Un état de sûreté nucléaire satisfaisant en France selon l’ASN

L’Autorité de Sûreté Nucléaire a présenté le 15 avril son rapport sur l’état de la sûreté nucléaire et de radioprotection en France en 2013, et fait le point sur les priorités stratégiques de 2014. Si l’état est jugé globalement satisfaisant, le document pointe cependant des secteurs à améliorer.

L’année 2013 s’est située dans la lignée des précédentes, avec un nombre d’incidents déclarés stable et une situation actuelle globalement satisfaisante. Mais, l’ASN constate, comme l’année précédente un accroissement significatif de la durée des arrêts pour maintenance des réacteurs d’EDF, qui doit faire l’objet d’une action prioritaire de l’énergéticien, de même que la rigueur des opérations d’exploitation au quotidien qui reste à améliorer. Elle note de plus de nombreux écarts en matière de protection de l’environnement sur l’ensemble des centrales. Si  certains sites se détachent positivement, soir en sûreté nucléaire, soit en radioprotection, soit encore en protection de l’environnement, d’autres par contre restent en retrait sur un ou plusieurs plans.

Pour les installations du Groupe AREVA, les efforts doivent être poursuivis pour la reprise et le conditionnement des déchets anciens de La Hague, et une amélioration des performances en matière de sûreté nucléaire fera l’objet d’un contrôle de l’ASN pour le site de fabrication de combustible de Romans-sur-Isère.

S’agissant du CEA, la démarche de “grands engagements” engagée depuis 4 ans doit être poursuivie et renforcée et tout retard justifié. L’Autorité se montrera d’autre part attachée au respect des calendriers pour les installations concernées par un arrêt proche et restera vigilante sur les réexamens de sûreté que le CEA doit réaliser de façon exhaustive, afin que l’ASN puisse travailler dans des conditions satisfaisantes.