Répondre à l’appel du gouvernement et verser la prime exceptionnelle dès fin décembre 2018

Eco CO2 est une des rares entreprises de l’ESS du secteur de l’énergie. Nous nous devions de répondre favorablement à l’appel du gouvernement aux entreprises (aux PME comme aux grandes). Et nous voulions le faire vite, c’est à dire dès la paie de décembre 2018.

C’est aussi un engagement pris après notre rencontre avec Mme la Ministre Agnès Pannier-Renacher lors de la remise du Grand prix FAS de l’actionnariat salariés.

Une prime exceptionnelle comprise entre 35 et 450 euros

Après concertation en réunion des délégués du personnel et avec notre rapporteur du Comité de Gouvernance Stratégique, le calcul d’une prime exceptionnelle dite de solidarité Noël 2018 est mise en place au sein du groupe Eco CO2 avec les règles suivantes :

  • Ne sont éligibles que
    • ceux qui étaient présents au 31/10/2018
    • et le sont encore au 31/12/2018
    • et ceux qui touchent moins de 3600 € net par mois (tout le monde chez Eco CO2 est concernée)
  • L’assiette de calcul (total des primes) porte sur 25% du CICE 2017, touché en 2018, soit environ 8 000 €
  • Le principe du calcul est dit de la pyramide inversée : le plus gros salaire perçoit le minimum, le plus petit perçoit le maximum
  • La prime moyenne versée est de 230 €, la prime maximale de 450 €, la prime minimum est de 35€
Prime exceptionnelle de Noël 2018 pour les salariés de la PME Eco CO2

Prime exceptionnelle de Noël 2018 pour les salariés de la PME Eco CO2

 

Bien sur, cette prime exceptionnelle s’inscrit dans le cadre des mesures d’urgence économiques et sociales décidées par le Gouvernement cette semaine. La prime est défiscalisée, sans charges sociales pour le salarié et pour l’employeur, et net d’impôts. Le salarié la recevra donc dans son entièreté, sur son salaire net.

De faibles écarts salariaux par rapport à la moyenne des entreprises mondiales

Eco CO2 est une entreprise du secteur de l’ESS. Cela se traduit dans notre grille salariale. Le ratio entre le plus haut salaire et le plus bas n’est que de 2,8. Alors qu’il varie en France entre 1 et 104 ! selon Le Figaro.

Le rapport mondial sur les salaires 2016-2017 de l’Organisation Internationale du Travail regarde au niveau mondial cet écart mais calculé sur le ratio (salaire_max – salaire_min)/salaire_moyen. Pour Eco CO2 il est de 1, ce qui nous classe dans le tiers inférieur mondial.Ecart entre salaires minimum et maximum au sein d'une entreprise

Quelques détails pratiques supplémentaires

Dans le détail, à destination d’autres PME qui souhaiteraient  en faire de même :

  • Tous les salaires sont ramenés à un équivalent temps plein
  • Pour chaque salarié, nous calculons un écart par rapport à la moyenne de l’ensemble des salariés
  • Dans un premier temps la moitié de la prime totale est affectée à tous les salariés, à part égale mais pondérée de la présence du salarié sur 2018
  • Dans un second temps le reste de la prime est affectée à chacun proportionnellement à l’écart à la moyenne calculée ci-dessus, donc en plus ou en moins, de façon à ce que le plus gros salaire ne touche pas de primes et le plus petit touche la plus grosse prime. Là aussi la présence du salarié en 2018 est pris en compte.
  • Pour aller vite la mesure a été faite sous la forme d’une décision unilatérale prise par le chef d’entreprise
  • Enfin, nous avons contourné un dernier blocage. Notre cabinet nous a annoncé qu’il ne pouvait pas le mettre en place immédiatement car l’éditeur du logiciel n’intègrerait cette fonction qu’en 2019. Nous avons alors décidé de faire une avance sur cette prime dès décembre, avance du montant de la prime. Nous régulariserons au premier trimestre 2019.

 

Joyeux Noël à tous. Donnons du sens à nos énergies !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *


Publier des commentaires